5 avenue de l'yser, 26000 Valence, 26
06 72 84 13 38

Biorésonance et Métathérapie

Thérapie en médecine quantique
Sophrologue / Ostéopathe à Valence
 

Biorésonance et Métathérapie

 
06 72 84 13 38
 
5 avenue de l'yser, 26000 Valence, 26

Identification de l'Ego

L'ego est défini comme la représentation que notre conscience se crée d'elle-même lorsqu'elle se vit comme séparée du reste de la création. L'ego, ou le moi, est donc une perception de soi limitée au corps comme différent des autres et qui enferme le sujet dans son propre fonctionnement : on est identifié à son ego = on est certain d'être la représentation, l'image que l'on se crée de nous-mêmes, que notre famille nous a conduit à créer de nous-mêmes, nous croyons être comme «ceci» et pas comme «cela», on croit être une entité permanente, qui existera toujours.

 

L'âme ou le « véhicule de lumière » est la partie immortelle, composée de la substance qui compose l'univers elle est la mère de notre part divine dans l’incarnation. 

L'ego, et la personnalité ( le corps, le mental, l’émotion)  en lien avec les cinq sens physiques je me le représente comme une image de moi crée, figée, diminuée, en noir et blanc qui nous recouvre et qui nous empêche de réaliser que nous sommes plus que cela. C'est une couche qui filtre mes interactions avec l'environnement. La couche qui est dessous, l'âme, je me la représente en doré, comme une couche mouvante et pleine d'étincelles. Lorsqu'on est connecté à son âme, par le coeur, on s'écoute et on se sent bien.

Au contraire, lorsque le filtre de l'ego est dépassé, que l'on s'écoute et que l'on est en accord avec son coeur et son âme, on va alors développer ce qu'on appelle des vertus. En amour avec nous-mêmes, on sera en amour avec les autres. L'ego étant remis à sa place, on peut humblement prendre la nôtre et vivre notre légende personnelle. La patience et la compassion remplacent la colère, l'avarice fait place à la générosité et la séduction (luxure) n'étant plus nécessaire, l'innocence prends place au sein des relations.

Nous n'envions plus les autres mais nous sommes reconnaissants d'être ce que nous sommes. Engagés dans des actions motivées par le coeur, nous ne sommes plus entravés dans nos entreprises par un engluement dépressif, l'énergie a remplacé la paresse. Nous ne sommes plus gourmands, n'avalons plus compulsivement nourriture, drogues, séries ou vêtements mais nous sommes modérés, la paix étant notre nourriture spirituelle, nous avons développé cette vertu cardinale qu'est la tempérance.

 L'ego nous empêche d'être amour avec nous-mêmes

L'ego nous empêche d'écouter les désirs de notre âme. Cette représentation de nous-même limitée à notre corps nous empêche d'écoute les murmures qui viennent d'un au-delà de la raison. Notre, ego, conscience construite depuis notre naissance, n'est pas seulement une conscience liée au corps mais aussi l'ensemble des croyances que nous portons sur notre personne. Comme « je suis une rêveuse » ou « je suis incapable de faire quelque chose de mes dix doigts », « les autres sont méchants » ou encore « personne ne m'aime ». Ce sont des croyances que nous avons développées au fur à mesure de nos interactions avec l'environnement, nos parents, qui ont souvent tendance à nous « enfermer » dans nos croyances, dans ce qu'ils pensent de nous.


Ils assimilent notre comportement d'un moment à une personnalité immuable, oubliant que tout est changement puisque tout est énergie mouvante.

Ces pensées sur nous-même, ces croyances nous enferment dans un ego qui croit être immuable. «Je suis comme ça ». Nous sommes alors prisonniers de notre ego, et nous souffrons de ces limitations car notre âme aspire bien entendu à ce que nous nous rendions compte que nous ne sommes pas ces croyances, que nous sommes amour.

C'est tout le chemin de la reconnexion à l'âme, le chemin de l'éveil à notre véritable nature. Ainsi, l'ego est ce qui nous empêche d'être amour avec nous-mêmes.

Le chemin de l'éveil est justement cette prise de conscience que je ne suis pas l'ego, mais que je suis une âme incarnée qui peut choisir d'oeuvrer ici bas en étant simplement elle-même, qui s'aime et qui va faire ce qui la fait vibrer, qui va simplement «être ».

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.